Saut au contenu

Mme. Jeanne Ire de Castille - Caractères historiques

Mme. Jeanne Ire de Castille
Image Mme. Jeanne Ire de Castille

Toledo, 1479 – Tordesillas, 1555

Connue historiquement comme Jeanne la Folle, fille des Rois Catholiques, Isabelle et Ferdinand. Elle constitue un des mystères de l'histoire de l'Espagne.

Elle est née à Tolède, le 6 novembre 1479. Elle a eu une éducation soignée, en apprenant pas seulement à lire et écrire, mais à 15 ans elle lisait et parlait couramment le français et le latin, puisqu'elle a eu comme maîtresse à Beatriz Galindo "la Latina". Elle a aussi brillé par ses habilités musicales.

En accord avec la politique d'alliances matrimoniales des Rois Catholiques, qui avait le but d'encercler l'ennemi royaume de France, on a décidé sa liaison avec le seul fils de l'empereur allemand Maximilien, Philippe "le Beau", qui était déjà souverain de Flandres et de la Bourgogne, comme héritier de sa mère. En même temps on a décidé la liaison de son frère le prince Jean, avec la soeur de Philippe le Beau, Marguerite d'Autriche.

La première rencontre de la couple se produit le 18 octobre à la ville de Lierre, proche à Anvers, en sentant les deux conjoints une attraction mutuelle qui les a avancé le mariage, lequel a eu lieu privéement. Le prêtre de Jeanne a béni l'union qu'ils ont consommée immédiatement. Toutefois la cérémonie officielle de mariage n'a pas été effectuée jusqu'à deux jours après, le 20 octobre 1496.

Cette attraction mutuelle prévoyait une bonne relation, toutefois les choses allaient changer tôt. Le principal problème consistait en le traitement que la Cour de Flandres dispensait à madame Jeanne, de telle sorte qu'après quelques mois Philippe le Beau avait expulsé à bonne partie des personnes qui formaient le cortège de madame Jeanne et qui l'avaient accompagnée dès l'Espagne.

Ceci uni à l'attitude conquérante de Philippe, que madame Jeanne n'était pas prête à permettre, a fait que la jalousie et les confrontations apparaissent entre les époux. Malgré tout Jeanne et Philippe ont eu six fils:

Éléonore (1498). Elle a été reine du Portugal et en secondes noces reine de la France.
Charles (1500). Empereur Charles I de l'Espagne et V de l'Allemagne.
Isabelle (1501). Reine du Danemark.
Ferdinand (1503). Empereur de l'Allemagne.
Marie (1505). Reine de la Hongrie et de Bohème.
Catherine (1507). Reine et régente du Portugal.


Le décès de son frère le prince Jean, héritier du trône de Castille, ainsi que de sa soeur Isabelle et de Michel, le fils de celle-ci, ont transformé à Jeanne en princesse d'Asturies et héritière donc des Rois Catholiques (1502).

En 1504, au décès d'Isabelle la Catholique, Jeanne a été proclamée reine de Castille. On a convenu le gouvernement mixte de Jeanne, Philippe et de son père Ferdinand, dans l'Accord de Salamanque en 1505, mais au décès de Philippe en 1506 on l'a déclarée inapte pour régner.

Avec le cadavre de Philippe, elle a parcouru la région désertique castillanne et le 18 février 1509, la caravane funèbre s'est arrêtée à Tordesillas. La reine et sa fille Catherine ont été installées dans le palais, où la reine est restée pendant 46 ans, jusqu'à son décès en 1555, tandis que le cercueil de Philippe le beau a été installé dans l'église du Royal Couvent de Sainte-Claire, jusqu'à l'an 1525, quand ses restes ont été transférés à Grenade.

Il est évident qu'on a empêché par tous les moyens la sortie de la Reine du Palais Royal, parce qu'elle était toujours la légitime souveraine et on avait peur qu'en la voyant ses sujets se rebellent, surtout contre son fils Charles I, comme il est passé avec le soulèvement comunero. Il s'est ensuit que tant Ferdinand le Catholique comme son fils Charles, ont choisi des hommes de sa confiance pour mettre à l'avant de la Maison de madame Jeanne, qui ont été, plus que des gouverneurs, en la majorité des cas des gardiens de prison authentiques. La courte période dans laquel Hernán Duc d'Estrada a été à l'avant de la Maison de la Reine (deux ans), elle a été la seule que la Reine a pu vivre comme tel. À Tordesillas elle a reçu la visite, entre autres, de son fils Charles I de l'Espagne et V de l'Allemagne, de son petit-fils Philippe II, ainsi que des comuneros de Castille qui proclamaient sa légitimité comme Reine.

Le 12 avril 1555, Vendredi Saint, Jeanne est morte âgée de 75 ans. Son cadavre est déposé dans l'église du Royal Couvent de Sainte Claire, jusqu'à ce qu'il est transféré en 1574 à Grenade, où ses restes reposent avec ceux de son époux.

Femme cultivée et intelligente, qui a été utilisée par des rois, nobles et plébéiens dans leurs conflits, son état mental est encore une énigme.